Frontaliers Particuliers Entreprises
Le franc suisse garde la pose

Le franc suisse garde la pose

Publié le 21 April 2023 Temps de lecture < 10 min.

Le franc suisse prend des couleurs ce matin face à l’euro. Si l’hiver n’a pas dit son dernier mot, le franc suisse non plus.

Cette semaine de bourse a vu l’EUR/CHF qui demeurait stable, parti d’un taux plancher de 0.9800 EUR/CHF, se reposer sur les 0.9835, 0.9840 francs suisses contre euro. Puis hier, après 10 jours de stabilité, entrecoupée d’une pointe sous le seuil des 0.9900 francs suisses pour un euro, la paire de devises a glissé calmement sous les 0.9780. Le dollar américain, lui, se négocie autour de 0.8940 francs suisses, incapable de « reprendre du poil de la bête » face à l’euro. La paire euro vs dollar se négocie actuellement à 1.0957 EUR/USD, stable, toute la semaine.

 

La BCE avait relevé ses taux de 0.50% en mars, pour la 6ème fois depuis le début de la guerre en Ukraine. portant le taux d’intérêt directeur de la banque centrale à 3,5%. Cela avait renforcé l’euro contre franc suisse, mais brièvement. En effet, la Banque Nationale Suisse s’emploie à maitriser l’inflation, en vendant des devises de sa réserve.

Nous nous sommes quittés

Nous nous sommes quittés sur un taux de change de 0.9830 francs suisses pour un euro. Soit 120 pips plus haut.

L’euro contre franc suisse valait cette semaine 0.9845 EUR/CHF, ce mercredi 19 avril à 15h et 0.9787 EUR/CHF hier, le 20 avril 2023 à 23 h. A l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, le franc suisse se maintient à 0.9796. Solidement pour l’heure et depuis quelques jours.

Pour les fondamentaux économiques:

Le Swiss Market Index ralentit sa progression à 11420 points, en hausse de 110 points par rapport à la semaine dernière. La bourse de Zurich suit la tendance outre atlantique.

Le baril de pétrole brut en mer du nord plonge à 81.3 dollars, contre 86.50 dollars en début de semaine.

L’once d’or vaut tout de même 1985 dollars, en baisse par rapport à la semaine dernière de 3%. La pièce Vreneli de 20 francs suisses valant 351 chf et sa jumelle française, napoléon à 357 chf réduisent l’écart.

Notons que les hausses de taux diminuent l’attrait pour l'or, qui ne produit pas d'intérêt, car elles renchérissent le « coût d'opportunité » du métal jaune. Mais il reste un placement solide.

Enfin le Bitcoin qui avait défrayé la chronique, en rattrapant les 27800 chf, soit 31000 dollars, le 14 avril, vaut aujourd’hui 25100 chf, soit 27900 USD

L’action Crédit Suisse se négocie quant à elle, en attendant la fusion, au cours de 0.78 CHF

Dans les suite du rachat de Crédit Suisse:

Les dirigeants suisses ont déclaré mercredi que les crédits de garantie débloqués d’urgence dans le cadre du rachat par UBS, étaient « contraignants », donc non réversibles. Ils ont confirmé prendre acte du vote du parlement qui restera comme nous l’avons vu, sans effet sur le bon déroulement de l’opération, destinée à éviter une crise financière et à prémunir l’économie de « graves dommages ».

Des heures difficiles.

Le groupe UBS a quant à lui annoncé qu’il n’emploiera qu’un nombre limité de salariés séniors de la banque en devenir. Notamment des banquiers séniors entretenant des relations d’affaires conséquentes avec la clientèle. (source REUTERS). Et d’ajouter que lors de cette campagne de recrutement qui prendra effet après la fusion, UBS prévoirait de se séparer de ceux de ses propres banquiers qui ne sont pas suffisamment performant. La pression monte dans les rangs des salariés des deux groupes.

L'affaire a tout de même été un peu dommageable pour l’image de la finance Suisse . Mais les fondamentaux sont là.

Et le franc suisse n’en a cure puisqu’il se maintient fermement face à l’euro et au dollar.

Fixation des taux directeurs ?

La FED tend et détend l’atmosphère.

Des économistes de la réserve fédérale américaine, affirment selon l’agence de presse REUTERS, que la FED augmentera une dernière fois ses taux en mai, de 25 points de base. Elle ne procèdera plus selon cette déclaration, à d’autres corrections jusqu'à la fin de l'année 2023. Pour l’économie américaine et surtout pour les financiers, cela pose les bases d’une forme de stabilité monétaire.

Pour le dollar US cela pourrait bien permettre une pause dans sa chute face à l’euro et au franc suisse notamment. Le jeux de devinettes entre marchés et banques centrales continue. Pour l’instant, on ne constate pas cette pause dans les faits. Au contraire, le franc suisse se renforce, menant la paire euro franc suisse à la baisse. Lentement mais surement, la barre des 0.9800 EUR/CHF semble être sa nouvelle résistance.

Le franc suisse et l’euro accrochés aux taux des banques centrales.

D’autant que les banquiers centraux de la FED, de la Banque Centrale Européenne et de la Banque Nationale Suisse ont fait ces derniers temps quelques commentaires plein d’optimisme, qui font douter les investisseurs sur leurs annonces de réduction des taux en 2023. Madame Lagarde, la présidente de la BCE parle, elle, de fermeté sur les taux. L’euro pourrait se trouver également renforcé face au franc suisse en cas de 7ème relèvement du taux directeur de la BCE le mois prochain. Pour l’heure, elle a déclaré ce jeudi qu’il y avait « encore un peu de chemin à faire » sur la route sinueuse des taux d’intérêts directeurs de la BCE, pour juguler l’inflation trop éloignée du but des 2%.

Les taux d’intérêt et les cours de change sont suspendus aux échéances des décisions des banques centrales

Plusieurs réunions de banques centrales qui auront un effet sur le cours de l’EUR/CHF, se dérouleront en mai et juin.

La FED se réunira le 3 mai,

la BCE le 4,

et ce sera le 22 juin pour la Suisse.

Face à ces annonces contradictoires de banquiers centraux, difficile de suivre, étant donné le ressenti actuel. Les suites de faillites d’enseignes historiques, tel que Go Sport par exemple en France voisine ne donnent pas le sentiment que l’on se dirige vers une reprise annoncée. Internet est-il par ailleurs en train « d’avoir finalement la peau » des grandes enseignes de la distribution?

Le monde change, vite, très vite…

Un nouvel ordre mondial ?

L’actualité économique de la semaine est défrayée par de nombreux médias qui affirment que désormais, les pays dits des « BRICS », le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, dans l’ordre, ont un poids économique désormais supérieur dans l'économie mondiale à ceux du G7, à savoir les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, le Canada, la France, l'Italie et le Royaume-Uni.

La Banque de Développement

Dilma Roussef, ancienne présidente du Brésil, (destituée par le parlement en 2016), vient d’être nommée à la tête de la Nouvelle Banque de Développement : La nouvelle banque des BRICS. Avec la volonté affichée de faire contrepouvoir face au Fond Monétaire International, à la Banque mondiale et aux « institutions occidentales ».

Lors de son discours d’investiture à Shangaï, le 13 avril, la nouvelle présidente a affirmé que : «En termes de parité de pouvoir d'achat, les économies des Brics sont, toutes ensemble, plus volumineuses que l'économie globale des pays composants le G7»

Une manière d’affirmer un renversement du rapport de forces en place depuis 1945.

Un nouvel ordre mondial

La secrétaire au trésor américain, Janet Yellen, a mis en garde ce mardi contre le recours aux sanctions contre des pays comme la Russie. Elle a déclaré que cela risquait de menacer à terme, l’hégémonie du dollar. Elle a affirmé sur CNN que les sanctions pénalisent le dollar. Incitant des pays tels que l’Iran, la Russie, et par le jeu des alliances, la Chine, à créer une alternative à l’hégémonie de la monnaie américaine. Monnaie qui, pour l’anecdote, et en valeur absolue a perdu 100 fois sa valeur depuis 1900. Un dollar US permettait d’acheter 100 fois plus de charbon, d’or ou de paille, au début du 20ème siècle, qu’aujourd’hui.

En revanche, Madame Yellen a estimé qu’il serait difficile à ces pays, de concocter une devise alternative au dollar US, du fait de la solidité actuelle et de l’imprécation des marchés financiers américains. Du fait de la situation politique des Etats Unis. Aucun pays d’après elle pour l’instant ne dispose de l’infrastructure de base pour y parvenir.

Cedric Chehab, responsable risque pays chez Fitch Solutions a lui aussi déclaré sur la chaine américaine CNBC que son institution estime que le rôle de monnaie de réserve et d’échange du dollar US va diminuer très progressivement.

Pour conclure

La Chine venant à supplanter le rôle des USA comme premier partenaire commercial de la plupart des économies pourrait à terme imposer ses règles. Dès lors, la place du franc suisse et de l’euro, dans ce nouvel échiquier monétaire reste à définir ; spécifiquement, pour le CHF, le statut de valeur de réserve détenue en portefeuille par les Etats et les grandes institutions, dans la diversification de leur réserve de change prend une large place.

 

X.C.

0%

0%

Publié le 08 September 2023 Temps de lecture < 14 min.

Bonjour à tous les petits suisses, et à tous les petits français, qui ont rejoint l’école il y a maintenant une à deux semaines, et sont rentrés dans le rythme de la nouvelle année scolaire.

Lire la suite >>
EUR CHF : La petite bête qui monte, qui monte

EUR CHF : La petite bête qui monte, qui monte

Publié le 24 May 2024 Temps de lecture < 22 min.

A la veille d’un week-end ensoleillé de deux jours cette fois, avec des températures dépassants les 20 degrés si l’on en croit la météo, nous nous retrouvons pour une nouvelle analyse de la paire EUR CHF, en plein suspens.

Lire la suite >>
EUR CHF : A 140 pips de la parité

EUR CHF : A 140 pips de la parité

Publié le 17 May 2024 Temps de lecture < 19 min.

Nous sommes ravis de vous retrouver à l’orée de ce second long week-end de trois jours.

Lire la suite >>
0.9665 EUR/CHF, Les jeux sont faits, rien ne va plus.

0.9665 EUR/CHF, Les jeux sont faits, rien ne va plus.

Publié le 29 September 2023 Temps de lecture < 16 min.

L’équipe rédactionnelle de Ben. S Digital Change est ravie de vous retrouver en ce début d’automne, en direct du salon du frontalier, à La Roche sur Foron.

Lire la suite >>

Essayez Ben S. Digital Change

Inscrivez-vous simplement, gratuitement, et sans engagement.

Inscription gratuite et sécurisée

Une question sur nos services ou sur notre plateforme numérique ? Nous vous invitons à consulter notre FAQ. Cette dernière répertorie l’ensemble des questions récurrentes.

FAQ

Vous ne trouvez pas la réponse dans notre FAQ ?

Pas de Panique ! Notre équipe est en mesure de répondre à l’intégralité de vos questions avec le sourire, par e-mail ou par téléphone.