Frontaliers Particuliers Entreprises
Des taux, des francs suisses et des euros !

Des taux, des francs suisses et des euros !

Publié le 05 May 2023 Temps de lecture < 10 min.

La balance semble pencher durablement en faveur du franc suisse.

Pour commencer ce bulletin hebdomadaire, et avant de traiter le sujet concernant la paire euro VS franc suisse, permettez-nous de vous rappeler pour ceux que cela intéresse, la tenue d’un évènement sur un tout autre sujet, qui n’en est pas un, puisqu’il est le roi : Le roi n’est pas un sujet

Le sceptre et la couronne

Le couronnement du roi Charles 3 se tiendra samedi, en l’abbaye de Westminster à Londres, comme le veut la tradition. Suivi par deux jours de festivités dans tout le royaume. Un clin d’œil à nos amis britanniques, qui sont venus cette semaine pour nous acheter des livres sterling, toujours à l’effigie de sa défunte mère, la Reine Elisabeth 2. Il est prévu de remplacer tous les billets de banque britanniques dans les trois ans à venir, pour y substituer le portrait du roi d’Angleterre. (Avis aux nostalgiques)

58% des sujets Britanniques sont toujours favorables à la monarchie. Un pourcentage en recul, le Roi Charles 3 étant beaucoup moins populaire que la reine Elisabeth, qui incarnait la monarchie dans le monde entier.

Verdict :

0.25% de plus pour les banquiers centraux

Malgré la crise bancaire, les banques centrales maintiennent leur politique d’ajustement des taux pour lutter contre l’inflation.

La FED mercredi, la BCE jeudi, ont limité leurs hausses de taux directeurs à 0.25%, contre 0.50% attendu en Europe, ce qui a provoqué la hausse du franc suisse face à l’euro. Mais aussi celle du dollar. La présidente de la Banque Centrale Européenne, Christine Lagarde, avait clamé haut et fort et contre vents et marées, sur fond de crise bancaire le mois dernier, son intention de ne pas fléchir. La BCE était éventuellement attendue sur une hausse de 0.50%. Elle se contente d’un timide 0.25% et d’un langage amphigourique, de la part de sa présidente.

Un signe de modération

Les décisions des banques centrales sur fond de risques accrus de faillites bancaires, sont donc restées modestes, et ont affaibli l’euro, alors que l’espoir, pour la BCE, était aussi de le renforcer. Or, les prix à la consommation importée risquent d’augmenter en zone euro, avec le recul de la monnaie unique.

Ce qui profite donc au franc suisse, mais pour combien de temps ? La BNS avait participée à fixer la devise suisse au voisinage de 0.9800 mais l’annonce de la patronne de la BCE a conduit la paire EUR/CHF aux alentours de 0.9750.

Le franc suisse retourne sur ses « bases »

La paire euro franc suisse revient sur ses supports des dernières semaines, à 0.9830-0.9840EUR CHF après un soubresaut de quelques heures.

Le franc suisse s’est finalement fixé depuis hier sur un pivot à 0.9760 EUR CHF. Avant de remonter aujourd’hui à 0.9960 ! Un bel aller-retour pour les traders FOREX bien inspirés. 105 pips à la baisse, puis 100 pips à la hausse sur la paire EUR CHF.

Nous nous sommes quittés la semaine dernière, avec un franc suisse à 0.9840, contre un euro, et un USD CHF à 0.8960, dans l’attente des actions des banques centrales sur leurs taux d’intérêt respectifs. Une semaine plus tard, et alors que la réponse est tombée, nous nous retrouvons à un taux de 0.9840 EUR CHF, et 0.8920 USD CHF. Le taux le plus haut cette semaine pour la paire qui nous intéresse, était brièvement atteint le 2 mai à 0.9860. Le taux plancher a été atteint après l’annonce de la BCE, à 0.9745. Le franc suisse tourne actuellement, 24h plus tard autour d’un cours pivot à 0.9840, et la question est de savoir, alors qu’il semble se stabiliser, s’il a récupéré durablement ce niveau auquel nous étions habitués. Nous avons eu hier, le résultat éphémère d’un effet d’annonce.

Un point sur les constantes économiques

SMI

Le Swiss Market Index se maintient à 11470, sans enthousiasme excessif, en légère hausse par rapport à la semaine passée. Malgré une inflexion hier à la baisse, il n’a pas trop réagi aux annonces probablement anticipées des banques centrales.

Once d’or

Les cours de l’or, influencés par les craintes toutes relatives de risques de faillite bancaire atteignent un plus haut historique, à 2040 dollars l’once avec une pointe à 2050 ce matin. Le Vreneli, 20 francs or, fini la semaine à 352 CHF et le napoléon 20 francs à 356 CHF. Malgré ces cours records depuis quelques semaines, la tendance est à l’achat, pour de nombreux ménages en cette période de doutes, alors que toutes les références économiques et la plupart des valeurs traditionnelles ont été bousculées ces dernières années.

Brent

Le pétrole, brut en mer du nord qui, il y a quelques semaines évoluait autour des 86 dollars le baril, et sous les 80, il y a une semaine, est en net repli, à 73,50 dollars. Verrons-nous cette baisse de 15% se traduire par 15% de baisse à la pompe, dans quelques jours ? On peut toujours espérer.

BTC

Des cryptomonnaies dont la capitalisation totale est de 1'200'000'000 dollars cette semaine, ressort un bitcoin à 29200 dollars, (25800CHF). Soit 200 dollars de moins que lorsque nous nous sommes quittés. Mais toujours très au-dessus de son cour de début d’année. Mais des faillites de banques pourraient bien changer la donne,

Restera t-il une banque en Californie ?

Pendant ce temps-là, le monde de la finance, lui, retient un peu son souffle, alors que des banques mal capitalisées ou au bord de la faillite luttent pour leur survie, avec le soutien des autorités financières.

Le maillon (bancaire) faible de la semaine ne s’appelle déjà plus :

First Republic Bank

La banque californienne a été sauvée par JP Morgan Chase Bank, et par les autorités américaines. C’est Packwest Bankcorp, une banque de Los Angeles, qui prend le relai, et plonge cette semaine de 60%, après en avoir perdu 80 en 3 mois. Et un cortège de banques régionales américaines suivent, forçant la FED à modérer ses velléités contre-inflationnistes.

Le spectre d’un effet domino dont l’ampleur ne pourrait être cautérisé laisse un marché mi-optimiste mi-inquiet, et des valeurs de repli traditionnelles telles que l’or ou le franc suisse, sur des résistances toujours plus hautes.

Confiance dans le franc suisse

Durant les années de faible inflation qui ont suivi la crise de 2008/2009, la BNS avait confirmé à plusieurs reprises que son objectif de taux et de cours du franc suisse était atteint alors que l'inflation en Suisse n’avait pas dépassé en moyenne un chiffre proche de 0%.. C'est d’ailleurs l'une des raisons qui ont fait la réputation du franc suisse en tant que monnaie refuge et c'est probablement ce qui fait que le franc suisse a tendance à s'apprécier en période de forte inflation au niveau mondial. Le franc suisse oscillait alors entre 1.20 EUR CHF, et 1,50 à son plus haut. Il est depuis des mois, maintenu sous la parité.

Nous l’avons vu précédemment, la BNS acceptera un franc suisse fort tant que l’inflation n’atteindra pas un niveau très faible.

Que le meilleur gagne

Et les 2 banques centrales, BNS et BCE ont annoncé le même objectif en matière de taux d’inflation : 2%.

Et le crédit Suisse dans tout ça ?

Nous noterons avant de terminer que, dans l’actualité suisse, une échéance de taille se profile. Ce n’est pas un couronnement dans notre république, mais un empire à naitre

Fusion, réaction

Sergio Ermoti, Directeur général d’UBS, a annoncé lors d’une rencontre financière à Zürich, la fusion prochaine du groupe UBS avec le Crédit Suisse. La fusion tant attendue se fera au début de l’été. Elle est cependant suspendue dans l’attente de sa validation par les autorités de surveillance de l’Union Européenne et des Etats Unis. Les investissements déployés par la confédération coûteront cher et pendant longtemps, au contribuable suisse. Et cela ne plait pas à tout le monde. Mais le fait est que l’on n’a pas demandé leur avis aux citoyens dans l’urgence. Fallait-il sauver les meubles ?

L’économie suisse reste, elle, toujours résiliente, malgré les crises successives.

Pour conclure

Après les décisions des banques centrales, le franc suisse s’est momentanément raffermi, face à l’euro notamment. Le léger doute qui s’installe quant à la résilience des banques dont certaines demeurent sous capitalisées, et qui se confirme par les défauts successifs de banques généralement régionales, freine légèrement les investissements boursiers, semble favoriser les valeurs de repli et soutiennent le franc suisse.

Retour à des taux stables

Le franc suisse retourne actuellement, et depuis ce matin, autour de son cours pivot à 0.9840 CHF pour un EUR. Et la question est de savoir, alors qu’il semble se stabiliser, s’il demeurera durablement à ce niveau qu’il a rattrapé.

Nous nous retrouverons vendredi prochain avec peut-être, une partie de la réponse, et la semaine suivante également, au lendemain d’un jour férié et chômé, pour la plupart d’entre nous.

X.C.

La remontada de l’EUR CHF

La remontada de l’EUR CHF

Publié le 26 April 2024 Temps de lecture < 15 min.

A l’heure à laquelle beaucoup d’entre vous êtes encore en vacances, nous souhaiterions une météo clémente.

Lire la suite >>
Les chiffres de la semaine

Les chiffres de la semaine

Publié le 10 March 2023 Temps de lecture < 1 min.

Nous nous sommes quittés vendredi dernier avec un EUR/CHF au taux de 0.9966.

Lire la suite >>
L’ EUR/CHF n’a pas dit son dernier mot

L’ EUR/CHF n’a pas dit son dernier mot

Publié le 17 November 2023 Temps de lecture < 19 min.

J’espère qu’aucun d’entre nous n’a été contraint d’apprendre à nager cette semaine. Les ballades au bord de l’Arve sont suspendues, tout comme la hausse de l’EUR/CHF vers la parité.

Lire la suite >>
Vrai faux suspens au Capitole

Vrai faux suspens au Capitole

Publié le 26 May 2023 Temps de lecture < 10 min.

Washington, ses musées, ses monuments, ses jardins de la constitution, sa dette de 31 mille milliards de dollars...

Lire la suite >>

Essayez Ben S. Digital Change

Inscrivez-vous simplement, gratuitement, et sans engagement.

Inscription gratuite et sécurisée

Une question sur nos services ou sur notre plateforme numérique ? Nous vous invitons à consulter notre FAQ. Cette dernière répertorie l’ensemble des questions récurrentes.

FAQ

Vous ne trouvez pas la réponse dans notre FAQ ?

Pas de Panique ! Notre équipe est en mesure de répondre à l’intégralité de vos questions avec le sourire, par e-mail ou par téléphone.