Frontaliers Particuliers Entreprises
Les sursauts du franc suisse

Les sursauts du franc suisse

Publié le 31 May 2024 Temps de lecture < 1 min.

Bonjour à tous, nous nous retrouvons en cette fin de semaine dans un contexte de fluctuations, des taux de change de l’EUR CHF.

En théorie, les beaux jours arrivent. Au moins auront nous évité la sécheresse. D’après les météorologues. Leur science n’est pas tout à fait une science exacte, pas plus que celle des analystes économiques qui nous guident sur la météo de la paire EUR CHF. Mais quel temps ! Ma grand-mère me disait ce week-end, il n’y a plus de saison. Au moins, en matière d’économie comme dans la prévision des caprices du ciel, il est possible d’expliquer les fluctuations. Mais les prévoir à court, moyen et long terme n’est pas donné à tout le monde. Chez Météo Suisse, on attendait il me semble à un printemps plutôt sec et chaud, et chez les analystes FOREX à une paire EUR CHF en route pour la parité. Au moins jusqu’à cette fin mai, les spécialistes des finances ne s’étaient pas trompés.

L’EUR CHF n’a pas dit son dernier mot

Le franc suisse a perdu 6,5% en cinq mois. Et si vous nous avez suivi, vous avez pu remarquer que les courbes de l’EUR CHF étaient ascendantes, malgré quelques soubresauts, surtout depuis qu’en mars, la Banque Nationale Suisse a créé la surprise en baissant ses taux d’intérêt directeurs la première alors qu’elle n’était pas attendue si tôt sur cette action. Jusqu’à la semaine dernière, tous les spécialistes FOREX voyaient la parité comme inéluctable. Ont-ils changé d’avis cette semaine ?

Taux de change : de 0.9900 EUR CHF à 0,9800 EUR CHF.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, la paire EUR CHF est aussi surprenante que le ciel de mai. La banque UBS qui compte parmi les meilleurs analystes vient à peine de publier un rapport qui montre que le franc va continuer à se déprécier, que la paire EUR CHF recule de 100 pips dans la seule journée d’hier. Les variations à court terme sont de plus en plus imprévisibles, au gré des moindres déclarations des banquiers centraux.

Les taux d’intérêt des banques centrales, encore eux, toujours eux, influent sur les cours de change du franc suisse face aux principales devises. Ce sont les commentaires des banquiers de la FED, cette semaine, qui ont secoué les certitudes des marchés et provoqué quelques mouvements baissiers cette semaine. En suivant les contrats à terme, on peut observer des volumes croissants de positions courtes pesant sur le franc suisse, qui pourraient mener les paires USD CHF et EUR CHF à un repli momentané. UBS en déduit que ces shorts devraient limiter la hausse conjoncturelle du dollar à un taux de change proche de 0.9200 USD CHF à court terme.

Spéculations avec les cours de change du franc suisse

La baisse des taux initiée par la Banque Nationale Suisse qui avait provoqué un torrent d’opérations de portage, permettant notamment d’utiliser le franc suisse comme devise de support pour des transactions à découvert sur le dollar et d’autres devises, avait jusqu’à hier renforcé les paires EUR CHF et USD CHF. L’écart de rendement entre les taux de rémunération des principales devises a aussi eu un impact qui ne s’est pas démenti jusqu’alors. Cet écart entre le franc suisse et l’euro est, et reste aujourd’hui de près de 220 points de base et les investisseurs se désengagent de la devise helvétique.

Ces opérations de carry trade, associées à une économie renaissante de la zone euro, et à la perspective d’une baisse des taux de la Banque Centrale Européenne au mois de juin, laissaient croire à un retour à la parité dès le mois de juin. Mais les taux de change de l’EUR CHF et ceux de l’USD CHF progressent inversement proportionnel, non à la mesure des angles, mais à une économie globale apparemment saine.

Que s’est t’il passé cette semaine dans le vaste monde ?

Au-delà de la surenchère de menaces dans le conflit qui ravage l’est de l’Europe, des drames qui se jouent au proche orient, et alors que nous sommes à une semaine d’élections européennes qui pourraient changer le visage de l’Europe des 27, le parlement britannique a été dissous en vue des élections du 4 juillet. Les Mexicains votent pour choisir leur président dimanche. Quelques ventes de livres sterling et de pesos mexicains en plus ont d’ailleurs eu lieu dans les bureaux de change. L’ONU a récolté 50 milliards de don pour faciliter l’accès des populations isolées à internet. Les amateurs ont pu admirer une magnifique éruption volcanique qui a eu lieu en Islande, pays qui compte plus d’une trentaine de systèmes volcaniques, près du principal site touristique du pays, dit : Le lagon bleu.

Enfin une lionne au Kenya a pénétré dans un jardin et tué un rottweiler de 75 kilos. Rien de tout cela n’a de rapport avec la paire EUR CHF, mais nous tenions ici à faire une pause en survolant l’actualité.  Concluons cette digression par les trouvailles de chercheurs qui ont découvert la raison pour laquelle un groupe d’orques se mettaient soudain depuis 3 mois à attaquer des bateaux en poussant leurs quilles ou leurs gouvernails. Certains se sont même retournés. Il s’agit d’un jeu. Des orques spectateurs de plus en plus nombreux admirent le spectacle tandis que d’autres s’amusent à essayer de le faire bouger. Voilà qui fait le buzz chez les orques. Il n’y a pas que les humains qui assistent à des matchs. Les chercheurs réfléchissent à des solutions pour enrayer le phénomène qui s’étend. Les distraire en leur fournir des balles ? Si je navigue avec une bouée canard sur le Léman ce week-end, je ne regarderais peut-être plus les fera du lac du même œil.

La semaine de l’EUR CHF

Le mois de mai avait débuté sur un cours de change de 0.9730 EUR CHF. Avant d’entamer une ascension assez régulière jusqu’à la semaine dernière.  Nous nous sommes quitté sur un taux de change de 0.9920 EUR CHF, et le pic de la semaine, de l’année même a été atteint dimanche 26 mai, alors que les marchés étaient fermés, à 0.9941 EUR CHF.

La semaine a été entamée lors de l’ouverture des marchés à un cours de change de 0.9926 EUR CHF ce lundi 27 mai. Puis la descente de l’EUR CHF s’est accentuée mercredi à midi. A l’heure à laquelle le banquier central de la FED Neel Kashkari a prononcé un discours sur fond lutte contre l’inflation résiliente, évoquant une possibilité de hausse des taux, et après que le matin, les chiffres de l’inflation allemande aient donné des inquiétudes quant à la baisse prévue des taux de la BCE. Soudain, le franc suisse reprend de la hauteur.

A l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, le taux de change de la paire EUR CHF a atteint 0.9831 EUR CHF, après un creux à 0.9771 EUR CHF. Si vous avez converti vos francs suisses en euros tot ce matin, vous avez fait une bonne affaire.

L’USD CHF a subi une courbe plus tardive et une baisse plus rapide encore, chutant de 110 pips dans la seule journée d’hier. De 0.9140 USD CHF, le taux de change de cette paire s’est effondré jusqu’à 0.9030, hier soir, trompant les pronostics de bon nombre d’experts de grandes banques. Il ne remonte pas si vite la pente actuellement, à 0.9060 USD CHF.

L’EUR CHF et l’USD CHF font t-ils une pause ou reprendront-ils leur ascension vers la parité, comme cela semble être le cas ce matin ?

Inflation et taux d’intérêt pèsent sur l’EUR CHF

Le mois de juin est un mois à surveiller. C’est en juin que les banques centrales américaines et européennes se réuniront pour décider de baisser ou de maintenir leurs taux. La surprise pourrait bien venir des Etats Unis si les taux de l’inflation US ne sont plus sous contrôle. Les cours de change du franc suisse, de l’euro et du dollar s’en ressentiront en conséquence.

Selon une étude menée par Xia Cui, analyste principal au sein de la banque Pictet, rendue cette semaine, la croissance se maintient sans s’emballer. Et l’on aperçoit les prémices d’un recul de l’inflation par rapport au premier trimestre. Mais en analysant le discourt de la FED, on lit et on comprend que les seuils inflationnistes à partir desquels les taux pourront être réduits ont été rehaussés. D’autant que les chiffres de l’emploi et de la consommation aux USA restent fermes. Le début du cycle d’assouplissement de la politique monétaire ainsi repoussé, les investisseurs ont un peu perdu patience sur les places financières cette semaine.

EUR CHF et USD CHF : une voix dissonante ?

L’inquiétude et un moindre gout du risque emmenant le franc suisse à la hausse poussant le franc suisse vers de nouvelles positions : En deçà des 0.9800 EUR CHF atteint hier. Pire, si l’inflation reste résiliente, il se pourrait qu’aucune hausse des taux ne se produise aux Etats-Unis. Ce qui renforcerait l’USD CHF.  Il n’en va pas de même pour l’EUR CHF car la BCE s’est quasiment engagée à réduire ses taux, l’inflation étant moins résiliente qu’aux Etats-Unis, et l’économie peinant à redécoller nécessite un soutien accru.

Le point sur les marchés

Sur les marchés dédiés aux matières premières agricoles, le cours du cacao a repris sa flambée à 9900 dollars la tonne. (8950 francs suisses). Vous buvez du café ? +15% en 6 mois.  Il en va ainsi des olives, et de tous les produits agricoles qui ont subis de mauvaises récoltes dues aux caprices du temps.

Cest une semaine morose à la bourse de Zürich, avec une reprise en fin de semaine. Les investisseurs s’inquiètent donc des derniers propos des dirigeants de la FED. La valeur vedette de la semaine reste et demeure Nvidia, dont la capitalisation atteint 2600 milliards de dollars, à 150 milliards seulement de la capitalisation d’Apple. Soit 2350 milliards de francs suisses tenant compte du nouveau taux de change du franc suisse en cette fin de semaine. Cela représente autant que la totalité du marché des crypto monnaies ou, toujours pour le plaisir de comparer l’échelle de valeur, 1,7 fois plus qu’il n’existe de dollars en monnaie scripturale circulants dans le vaste monde. Le titre dans la seule journée de mercredi a encore progressé de 7% mais de plus en plus d’investisseurs pensent qu’il est désormais surévalué. Toujours est-il que la moindre intelligence artificielle à l’avenir, même la plus bête, aura un besoin gourmand de puces Nvidia.

Jensen Huang, est le CIO et créateur d’Nvidia. il avait créé l’entreprise en 1993 sur la nappe en papier de la table d’un restaurant routier. Il est en passe de devenir l’homme le plus riche du monde. Il devrait détrôner Elon Musk d’ici l’année prochaine si la dynamique actuelle se poursuit. La « locomotive des bourses » fabrique des microprocesseurs hypercomplexes pour l’intelligence artificielle dont les besoins de puissance de calcul sont considérables.  Le monde des jeux vidéo était son premier terrain de jeux et l’avait déjà enrichi. Depuis, il a acquis 91 milliards de dollars, au 17 ème rang des premières fortunes. Celle-ci a doublé depuis fin 2023.

En Suisse, le SMI :

Parmi les nouvelles économiques intéressantes, on relève entre autres l’information de Bloomberg selon laquelle le groupe suisse de gestion de fortune Julius Bär envisage le rachat d’EFG international, banque privée et gestion d’actifs. Une concentration « züricho-Zürichoise » géante en somme.

L’annonce du Financial times, selon laquelle UBS choisira un successeur interne à l’entreprise au poste de CEO pour remplacer Monsieur Ermotti a également renforcé le titre.
Seuls Nestlé et Kuehne Nagel ont progressé de moins de 2 pour-cent. Le reste des valeurs est en repli, Lonza en tête (ou en queue, selon) qui perd 5 % après de belles performances ces derniers mois.
L’ambiance s’est rattrapée hier mais la semaine aujourd’hui reste baissière. On attend avec impatience aujourd’hui les chiffres déterminants de l’inflation PCE aujourd’hui, avec en perspective des tensions sur le marché obligataire. Le cours de l’EUR CHF pourrait bien encore nous réserver quelques surprises aujourd’hui si les données de l’inflation s’infléchissent dans un sens ou dans un autre.

Marchés pétroliers

Le cours du Brent, brut en mer du nord, après un pic à 84,60 dollars américains, s’est retranché sur les 81,80 dollars. La réouverture des raffineries américaines après une période d’entretien annuel a permis à 94% des raffineries de produire plus d’essence que ce qui était prévu et a relégué au deuxième plan la probable continuation des coupes de production des pays de l’OPEP+. La morosité des marchés boursiers a également pesé dans la balance mais les chiffres de la consommation des ménages ont limité la casse. Il y a peu d’effet à attendre sur les prix à la pompe, car les réserves globales sont stables.

Marché de l’or

A 2340 dollars l’once, le cours de l’or fait du métal jaune un bon outil pour lutter contre l’inflation sur 5 ans puisqu’il a doublé. Son cours n’a presque pas bougé depuis la semaine passée.  Les cotations du vreneli et du napoléon n’ont pas varié depuis, le lingot de 1 kilo perd 300 francs à 68500 francs suisses. Les acquisitions globales des banques centrales qui cherchent à adosser ou garantir leur monnaie grâce aux cours de l’or se maintiennent. Le marché devrait se stabiliser dans les jours qui viennent à moins d’une panique

Marché des cryptos monnaies

Le bitcoin s’échange à 68300 dollars ce matin, soit 61800 francs suisses au cours de change du jour. Le marché gonfle en permanence puisque le BTC est la principale cryptomonnaie avec 50% de la valeur totale pour 1,3 trillion de dollars, (1,18 trillion de francs suisses) sur un total de 2.55 trillions de dollars US.

L’ethereum est lui au-delà de 3700 dollars, après son bull run de la semaine dernière.

Indices et taux de change

Il y avait plus de pourcent à gagner cette semaine en jouant la hausse des cryptos que des actions. Sur les marchés, la semaine baissière devrait cependant être compensée par l’annonce des indices PCE de la consommation aujourd’hui à 14h30. John William, président de la FED de New York a donné des indices encourageant et si cela se confirme, l’EUR CHF pourrait bien effacer une partie de ses pertes de la veille. Pour la zone euro, à 11H00, l’annonce des chiffres de l’inflation qui inquiètent, ne devraient pas trop remettre en question la baisse des taux d’intérêts prévue la semaine prochaine. Les chiffres allemands ont déjà déçu les marchés et les banquiers centraux. En Chine aussi, les indicateurs PMI ont surpris les marchés alors qu’ils s’attendaient à constater une belle reprise de l’activité économique. Le PMI manufacturier s’est contracté de 49,5 points sur ce mois.

A ou AA?

C’est également aujourd’hui que l’agence de notation S&P publiera sa notation sur la dette française, dans un contexte déficitaire de 5,5% des budgets de l’hexagone. La Suisse est, elle notée avec un triple A, un de plus que la France qui se contente de AA.

Ce sera sans doute le mot de la fin, pour ce qui est des devises et de convertir ses francs suisses en euros. Nous nous retrouverons la semaine prochaine pour une nouvelle analyse qui ne manquera pas de souligner les réactions de la paire EUR CHF et des taux de change du franc suisse face à de multiples devises étrangères, aux annonces d’aujourd’hui et à la décision de la Banque Centrale Européenne pour sa politique monétaire.

Ce week-end

Si vous ne savez pas trop quoi faire ce week-end, vous pouvez déjà assister ce soir à un banquet urbain dans le quartier des eaux vives, banquet gratuit offert par la ville de Genève alors à vos fourchettes ! Il aura lieu à 18h30, Rue du 31-Décembre et Rue Cécile-Biéler-Butticaz. Orchestre et spectacle compris. Si vous avez un bébé, nous vous recommandons l’atelier Signons ensemble, demain à la bibliothèque de la Servette à 10h30. Entre 6 mois et 2 ans, il existe un langage des signes qui vous permettra de communiquer avec votre bébé de façon ludique et nouvelle.

Vous pouvez également aller admirer la régate à la voile Gilles Jaquet à Annecy ou emprunter la très belle piste cyclable si vous êtes un adepte de la petite reine, tout autour du lac entre lac et montagne. (20km). 

Toute l’équipe de Ben S Solutions de change se joint à moi pour vous souhaiter un excellent week-end.

X.C.

EUR CHF : Parité ? On pari ?

EUR CHF : Parité ? On pari ?

Publié le 10 May 2024 Temps de lecture < 20 min.

Hier, la plupart d’entre vous ont profité d’une belle journée ensoleillée.

Lire la suite >>
L’EUR CHF se trompe de direction

L’EUR CHF se trompe de direction

Publié le 26 January 2024 Temps de lecture < 17 min.

Vous qui nous suivez de semaines en semaines dans l’analyse constante de la paire de devises EUR CHF, et de tout ce qui tourne autour de ses bases et influence les cours de change des principales monnaies qui s’échangent contre le franc suisse, peut-être vous en inspirez-vous pour orienter vos conversions en devises étrangères et en CHF.

Lire la suite >>
Stable comme un franc suisse

Stable comme un franc suisse

Publié le 01 September 2023 Temps de lecture < 13 min.

Aujourd’hui, vendredi 01 septembre, alors que les grandes vacances sont derrière nous, météo Suisse a de bonnes nouvelles pour les amateurs de vitamine D. apparemment l’été n’est pas fini. Nous allons pouvoir ressortir les parasols.

Lire la suite >>
Le proche orient embrase l’EUR CHF

Le proche orient embrase l’EUR CHF

Publié le 19 April 2024 Temps de lecture < 19 min.

Cette nuit, à 4 heures du matin, les israéliens ont lancé des frappes contre l’Iran et ses alliés en représailles à l’attaque de ce week-end.

Lire la suite >>

Essayez Ben S. Digital Change

Inscrivez-vous simplement, gratuitement, et sans engagement.

Inscription gratuite et sécurisée

Une question sur nos services ou sur notre plateforme numérique ? Nous vous invitons à consulter notre FAQ. Cette dernière répertorie l’ensemble des questions récurrentes.

FAQ

Vous ne trouvez pas la réponse dans notre FAQ ?

Pas de Panique ! Notre équipe est en mesure de répondre à l’intégralité de vos questions avec le sourire, par e-mail ou par téléphone.